04 avril 2014

41 - Février 1916 - En route pour VERDUN

  En février nous étions au repos à quelques kilomètres de Nancy, le froid commençait à se faire sentir. Vers la fin du mois le canon se faisait entendre mais c'était loin de notre front. Nous apprenons qu'un grand coup se prépare sur Verdun, les boches marmitaient tant et plus depuis plusieurs jours, on ne parle plus que de cela, on s'attend à être de la fête!   Jean Bousquet  Au repos à Eulmont, nous venions de quitter le secteur de Lanfroicourt où les Compagnies organisaient les tranchées au mieux pour leur... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mai 2014

54 - Bataille de Verdun - Départ pour AVOCOURT

Le 1er Juillet nous relevons au réduit d'Avocourt le 234° régiment d'Infanterie (de notre Division). 24 Juin 1916 . La halte au cours de notre déplacement pour aller dans le secteur du réduit d'Avocourt. En pleine nuit après avoir parcouru un bois à l'extrémité duquel nous cantonnions dans la boue, nous pataugeons dans les ornières sans nombre, il faut contourner de gros trous d'obus plein d'eau. Souvent courber l'échine quand une marmite passait en sifflant au dessus de notre groupe. Il y avait un petit temps d'arrêt pour... [Lire la suite]
01 juin 2014

55 - Suite "Bataille de verdun" - Avocourt - Au petit matin...

Une fois au P.C. nous ne pouvons pénétrer à l'intérieur des abris. Nous devons nous contenter de nous débarrasser de nos affaires et nous blottir où nous pouvons. les poilus du 234° que nous venons relever et qui doivent quitter le secteur qu'au petit jour restent dans leurs sapes et abris. La liaison arrive à se caser sur les marches d'une sape après avoir parcouru les différentes tranchées pour reconnaître les emplacements de leurs compagnies. Cette première nuit n'est pas un repos. Au petit jour le 234° s'en va ; les consignes... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 09:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 juin 2014

56 - Suite "Bataille de Verdun" - Avocourt - Au grand jour...

Comme presque toujours les grands blessés ne disaient rien, mais un autre grand type qui avait les joues traversées par un éclat d'obus pleurait et gémissait comme un gosse. Sa figure enflait rapidement comme s'il avait une fluxion. Sa blessure ne se voyait que mieux surtout à la joue gauche en forme d'étoile. Dès que l'ordonnance du commandant est arrivé, celui-ci est parti en vitesse, il craignait une reprise de l'attaque. En tout cas il était furieux contre moi qui avait donné des ordres. Il ne voulait paas admettre mon... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 11:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 juin 2014

57 - "Bataille de Verdun - Avocourt - Promenades risquées...

Nos promenades se faisaient aussi bien dans le secteur du 5° Bataillon que dans le secteur du 6° bataillon. Nous allions voir les canons antiques utilisés pour le lancement des torpilles, ainsi que les nouveautés en instruments de guerre de tranchées. Les petits canons "Excelsior" ou les fusils mitrailleurs. Nous rendions visite aux poilus en lignes, les jours de beau temps et de calme l'on se serait cru loin de la guerre. Les uns et les autres se chauffaient au soleil ou bien écrivaient leurs lettres. Depuis les créneaux nous... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 octobre 2014

64 - Bataille de Verdun ( En route pour Verdun)

  Nous n'étions pas depuis 3 jours au repos à Charmontois-l'Abbé que nous recevons l'ordre de nous préparer à lever l'ancre. Nous venions de recevoir de nouveaux renforts de noirs, mais cette fois c'était des sénégalais, de grands types à fortes têtes. Ils ne faisaient pas très bon ménage avec les martiniquais, ceux-ci étant catholiques et les nouveaux venus mahométans, mais à l'arrière l'on ne s'était pas inquiété à tort de leurs opinions religieuses, ils n'avaient vu que la couleur de leur peau. Les martiniquais considéraient à... [Lire la suite]
09 novembre 2014

65 - "Bataille de Verdun" : Villa Eugène - Vaux-Chapitre

  Deux ou trois jours après notre arrivée dans cette triste ville, que je connaissais déjà pour y avoir fini mon sevice militaire quatre ans auparavant, nous avons circulé un peu de tous les côtés. Le bureau du colonel était installé près de la cathédrale. Un jour que j'y étais allé,de grosses marmites tombaient dans ces parages. Les pompiers de Paris détachés dans cette ville avaient parfois fort à faire pour éviter aux incendies de prende de l'extension. Toute la journée ils étaient à l'oeuvre malgré les bombardements frequents... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 novembre 2014

66 -" Bataille de Verdun" : fort de souville - Ravin de la Mort

  Nous étions guidés heureusement par un habitué des lieux ; après plus d'une heure de marche nous arrivons sur une hauteur, où de grosses pierres faisaient ombre à chaque fusée. Dans ces blocs nous reconnaissions des vestiges d'ouvrages en béton armé, comme nous en avions vu près des forts de Moulinville et de l'ouvrage d'Eix. Nous arrivions au fort de Souville à ce que le guide nous apprit, car en fait de fort nous n'avons rien vu, juste des monticules du côté où il nous l'indiquait. En tout cas c'était la "croisée des chemins"... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 09:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 novembre 2014

67 - Bataille de Verdun : Vaux-Chapitre

   Nous ne pouvions pas abandonner une partie de notre colonne dans un tel cahot, dans un coin absolument inconnu des poilus et qui plus est, des plus mauvais comme nous avons pu nous en rendre compte par la suite. La colonne une fois reformée se remet en route, nous arrivons dans le bas de la vallée à l'entrée d'une carrière (carrière de Vaux-Chapitre) où nous allons rester 6 jours d'enfer. Les Compagnies vont se mettre en ligne. Là pas de tranchées organisées, ni même un semblant de tranchées, absolument que des trous... [Lire la suite]