26 mars 2014

37 - POUR LA LIAISON - Poème

  "La Grande-Goutte" Un Caporal de garde au poste de police, offre un soir l'hospitalité à deux enfants venus se réfugier contre le froid. Cela lui donne l'occasion de dédier des vers à la Liaison. Nous sommes tous passés en revue par lui en quelques lignes, pas méchantes pour un sou.   L'autre soir, deux enfants, venaient, à leur passage, De goûter au pain bis, qu'à l'avance, on partage, Ils donnaient en retour, la fleur du souvenir, La seule que leur coeur, devait pouvoir offrir! Tout pensif, en voyant, ce... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2014

37 bis - Photos entre deux chapitres.

  Un canon de 75 dans un cantonnement de repos. Pas de légende. Corvée de ravaitaillement. J'admire le travail des figaros.
Posté par rue fedor à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2014

38 - " Défense de pêcher!"

  Pendant la période de calme, c'est à dire tant que le régiment était en Lorraine, soit un bataillon du côté de Hoéville et le notre du côté de Montcel, les hommes étaient occupés à faire des travaux de défense à l'arrière.  De la ferme St-Jean entre autre et le bois de la Grande Goutte et entre celui-ci et Montcel de profondes tranchées sont faites.  Cependant comme il pleuvait beaucoup au cours de cet été là, l'on avait été obligé de faire de nombreux puisards pour recevoir les eaux. On avait beau les faire... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mars 2014

Fin de l'année 1915

Chers cousins, cousines,  Nous voici à la moitié du 1er tome du journal de grand-père. Vous avez remarqué que les transcriptions ne sont pas régulières. En effet tout dépend de mon emploi du temps ou de mon dynamisme, mais je vais essayer d'être un peu plus active sinon cela ne sera jamais fini!....Entre mon boulot, mes activités annexes diverses et variées et l'arbre généalogique de la famille, je ne m'ennuie pas. Merci d'être lecteur de ce journal...la tâche me parait moins ardue si je sais que je suis lue.
Posté par rue fedor à 10:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 mars 2014

39 - 1916

Résumé de l'année 1916 à venir....   1916 - Pour les anciens combattants, cela veut dire : "VERDUN "   La guerre dans toute son horreur, dans toute sa grandeur, de la souffrance, de l'endurance, des privations et de nombreux deuils.  En 1916. Je vois cette fois ce que c'est vraiment que la guerre. De spectateur, je passe parfois acteur et c'est souvent que nous pouvions nous poser la question de savoir si le lendemain un obus n'aura pas mis fin à nos ennuis.  En 1916, nous perdons beaucoup d'amis. Notre... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2014

40 - Janvier - Une aventure....

 Au début de janvier, les boches envoient de grosses "marmites" sur Nancy. (Des obus de 380), un ou deux tombent près de la gare, les billets des bagagent volent en tous sens ; on en retrouve à plus de 500 mètres de là. Un obus court, tombe dans un champ près du cantonnement du 5° Bataillon, faisant un trou énorme dans le sol détrempé par les pluies.  Dans Nancy, les dégats sont parfois importants. De grands immeubles sont anéantis d'un seul coup. Ma soeur justement de passage dans un hôtel devant la gare voit tous les... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 avril 2014

41 - Février 1916 - En route pour VERDUN

  En février nous étions au repos à quelques kilomètres de Nancy, le froid commençait à se faire sentir. Vers la fin du mois le canon se faisait entendre mais c'était loin de notre front. Nous apprenons qu'un grand coup se prépare sur Verdun, les boches marmitaient tant et plus depuis plusieurs jours, on ne parle plus que de cela, on s'attend à être de la fête!   Jean Bousquet  Au repos à Eulmont, nous venions de quitter le secteur de Lanfroicourt où les Compagnies organisaient les tranchées au mieux pour leur... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 avril 2014

42 - VERDUN - Rive droite.

  Le soir nous arrivons au Fort des Rozelières, jamais nous n'avions vu tant d'obus. Il y en avait de tous côtés de différentes grosseurs et même de différentes couleurs suivant leur effet. Un petit train Decauville en fait des chargements complets qu'il porte à travers bois aux différentes batteries échelonnées dans toute la longueur du bois, s'étendant sur la gauche du fort des Rozeliers jusqu'à la route de Verdun à Etain en passant par Eix.  Après avoir traversé le bois nous arrivons près de la lisière aux environs du... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 avril 2014

43 - Installation

  Comme presque toutes les maison du village, la nôtre est encore intacte. Nous nous installons dans une salle à manger pour copier les décisions et aussi pour prendre nos repas. Nous trouvons le buffet garni de vaisselle, des nappes blanches et des serviettes. Le Commandant et ses ordonnances s'installent tout bonnement à la cuisine, ils n'étaient que trois et nous une dizaine. Du reste le Commandant trouvait cela plus logique et mieux que cela c'était son ordonnance qui venait nous apporter nos plats! Tout est en place sur la... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 11:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2014

44 - Organisation

  Pour ce qui était de déjeuner, ce n'était pas chose très compliquée du point de vue du repas, mais pour aller le chercher c'était autre chose. Les quelques hommes qui allaient la nuit à Moulinville au rassemblement des cuisines roulantes, y allaient bien entendu par tous les temps et Dieu sait s'il pleuvait et neigeait en mars. De plus les obus lacrymogènes se faisaient un malin plaisir de venir éclater dans nos parages. Plus d'une fois la "tambouille" s'étalait à terre en même temps que le poilus chargé du ravitaillement. Les... [Lire la suite]
Posté par rue fedor à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,